Premier diagnostic de maladie à prion chez un renne sauvage européen

La maladie débilitante des cervidés, ou Chronic wasting disease, est une encephalite spongiforme transmissible causée par un prion (au même titre que l’ESB). Elle touche les cervidés nord-américains (cerf de virginie, cerf mulet, wapiti, orignal). Aucun cas de transmission à l’homme n’a été rapporté.

Jusqu’ici, cette maladie était considérée absente des populations de cervidés sauvages en Europe, et aucun cas spontané n’avait été décrit chez des rennes. Lire la suite ›

Publié dans Faune sauvage, Vétérinaire

Anorexie post-hibernation chez les tortues méditerranéennes

DSCN0765sw

La sortie d’hibernation est un des moments critiques du cycle de vie des tortues en captivité. Une tortue en bonne santé et dans de bonnes conditions devrait s’alimenter dans la semaine suivant l’émergence. Toute anorexie prolongée nécessite une prise en charge, qui sera d’autant plus efficace qu’elle sera rapide :

  1. Vérifier que les conditions environnementales sont adaptées.
  2. Si c’est le cas, hospitaliser pour apporter des soins de support et rechercher la maladie causant l’anorexie.
Publié dans Non classé

Zoothérapie de vétérans américains avec des perroquets

Un centre de suivi psychatrique de vétérans américains atteints de stress post-traumatique travaille avec des perroquets.

Le NY Times rapporte quelques bribes des relations fortes qui s’établissent entre homme et animal dans ce contexte difficile : http://www.nytimes.com/2016/01/31/magazine/what-does-a-parrot-know-about-ptsd.html?_r=0

Publié dans NAC, Oiseaux

Interaction homme-faune sauvage : le frelon asiatique

L’interaction entre les hommes et les animaux sauvages est parfois complexe. L’exemple du frelon asiatique est représentatif de certains des défis de la gestion de ces animaux sauvages.

De part leur nature invasive et néfaste à la production de miel, les frelons asiatiques sont vus comme des animaux à éliminer en France. Leur prolificité et leur discrétion rend cette opération difficile. Exterminer une population sauvage bien implantée est le plus souvent voué à l’échec.

Le piégeage actuel est susceptible de tuer beaucoup d’autres espèces d’insectes, et peut être très nuisible pour la biodiversité. On peut même se demander si les dégâts fait par les pièges classiques ne sont pas supérieur à leurs avantages.

Des chercheurs du CNRS essaient de mettre au point des pièges spécifiques, qui pourraient être plus efficaces, mais surtout qui n’auraient pas d’impact sur les autres espèces d’insectes.

Pour en savoir plus : https://lejournal.cnrs.fr/videos/comment-pieger-le-frelon-asiatique

Publié dans Faune sauvage, Santé des écosystèmes

Encephalitozoon et autres microsporidies

Merci à Journal of Fungi pour leur cadeau de noël : l’article préparé avec Dre Claire Vergneau-Grosset sur les microsporidies pathogènes des nouveaux animaux de compagnie a été accepté pour publication.

Les intéressés y trouveront une revue mise à jour des connaissances actuelles sur ces champignons d’intérêt vétérinaire, leur diagnostic et leur traitement chez les nouveaux animaux de compagnie, les exotiques et autres poissons.

La question de leur potentiel zoonotique est aussi abordée.

Pour en savoir plus : Microsporidiosis in Vertebrate Companion Exotic Animals

Publié dans Faune aquatique, Lapin, NAC, Oiseaux, Poisson, Vétérinaire

Des furets jouent dans une piscine remplie de polystyrène

L’enrichissement du milieu est primordial pour la santé mentale de nos compagnons, quelque soit leur espèce. C’est aussi important chez les nouveaux animaux de compagnie, que chez les animaux sauvages en captivité. Chez le furet, cela peut passer par le jeu. En voici un bon exemple en vidéo.
Attention toutefois, car ce type de jeu ne convient pas à tous les furets. Certains auraient tendance à grignoter les morceaux de mousse et pourraient souffrir d’une occlusion digestive.
Si vous souhaitez plus d’informations sur l’enrichissement du milieu, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire NAC.

Publié dans Furet, NAC, Vétérinaire

Disparition des amphibiens : avancée dans la lutte contre la chytridiomycose

La chytridiomycose est un champignon microscopique involontairement introduit par l’homme dans de nombreux milieux sauvages. Il colonise la peau des amphibiens et il est responsable de mortalités massives chez de nombreuses espèces. Plusieurs espèces ont entièrement disparu à cause de Batrachochytrium dendrobatidis.

Section histologique de peau d'amphibien atteint de chytridiomycose, maladie à l'origine du déclin de nombreuses espèces d'amphibiens.

Section histologique de peau d’amphibien atteint de chytridiomycose, maladie à l’origine du déclin de nombreuses espèces d’amphibiens.

Pour la première fois, des scientifiques ont réussi à éliminer ce champignon de l’habitat de crapauds sauvages, en traitant à la fois les animaux et leur milieu.

Pour en savoir plus : https://www.zsl.org/science/news/scientists-discover-method-to-eliminate-killer-fungus-in-amphibians

et

http://rsbl.royalsocietypublishing.org/content/11/11/20150874

Publié dans Amphibiens, Faune sauvage, Santé des écosystèmes, Vétérinaire

À l’approche d’halloween

Les parasites peuvent-ils transformer leur hôte en véritables zombies ? La vidéo ci dessous montre quelques exemples fascinants d’interactions entre hôtes et parasites…

Publié dans Faune sauvage, Fun facts

Muscardin qui ronfle

Le muscardin est un petit rongeur européen arboricole. Lire la suite ›

Publié dans Faune sauvage, Fun facts

Lien alimentation-insulinome chez le furet ?

Chez le furet, les insulinomes, ou tumeurs pancréatiques font partie des tumeurs les plus fréquemment rencontrées. Cette fréquence inhabituelle a conduit les vétérinaires et les propriétaires de furets à suspecter l’existence de facteurs favorisant cette maladie.

Crédit : Kyte

Crédit : Kyte

Lire la suite ›

Publié dans Non classé