Lien alimentation-insulinome chez le furet ?

Chez le furet, les insulinomes, ou tumeurs pancréatiques font partie des tumeurs les plus fréquemment rencontrées. Cette fréquence inhabituelle a conduit les vétérinaires et les propriétaires de furets à suspecter l’existence de facteurs favorisant cette maladie.

Crédit : Kyte

Crédit : Kyte


Les insulinomes sont des tumeurs souvent bénignes chez le furet, c’est à dire qu’elles restent souvent localisées au pancréas. Malgré cela, ils peuvent avoir des conséquences sévères voire mortelles. En effet, les insulinomes peuvent produire de l’insuline, une hormone qui fait baisser la glycémie (glucose sanguin). Cette hypoglycémie peut entrainer de la faiblesse, des nausées, des troubles neurologiques et la mort. Dans un pancréas normal, la sécrétion d’insuline est stoppée quand le glucose sanguin baisse. Dans les insulinomes, cette régulation est perdue et la production d’insuline échappe à tout contrôle.
Plusieurs hypothèses ont été proposées pour essayer d’expliquer pourquoi cette maladie est si présente chez le furet (et pas chez d’autres nouveaux ou anciens animaux de compagnie). Les vétérinaires évoquent en particulier la possibilité de causes génétiques ou alimentaires.
L’hypothèse alimentaire
Selon l’hypothèse alimentaire, l’alimentation à base de croquettes serait un facteur favorisant l’apparition d’insulinome. La logique soutenant cette hypothèse est la suivante : Les croquettes contiennent toutes des glucides (farines) nécessaires à leur fabrication. Après la digestion, l’apport en glucides est régulé par le pancréas, en particulier les cellules produisant normalement l’insuline. Or le furet est un carnivore strict, qui n’est donc pas adapté à la digestion de glucides, absents de ses proies. Avec le temps, cette stimulation excessive du pancréas serait responsable de l’apparition d’insulinomes.
Cette hypothèse a été largement relayée sur les forums et les sites internets dédiés aux furets. Mais quel est le niveau de certitude la concernant ? C’est simple, il n’y a, à l’heure actuelle, aucune étude sérieuse prouvant réellement que donner des croquettes augmente le risque d’insulinome.
Les recommandations actuelles concernant le BARF ou l’alimentation à base de proies repose sur une présomption, mais pas encore sur des preuves.
Il y a clairement un besoin que des études soient faites sur ce domaine, afin de mieux comprendre une maladie fréquente et importante chez le furet.

Publié dans Non classé