L’axolotl : un ovni parmi les NAC ?

Axolotl

Amaigrissement terminal chez un axolotl malade

L’axolotl (Ambystoma mexicanum) est une salamandre inféodée au milieu aquatique. Il est originaire du Mexique, où sa forme sauvage est en danger critique d’extinction puisqu’elle n’est présente que dans un lac en voie d’anthropisation. Ils sont très répandus en laboratoire, et de plus en plus répandus en captivité. Ils ont la capacité de régénérer des membres complets et fonctionnels en cas d’amputation.

Les axolotls sont néoténiques, et ont la faculté de se reproduire sous forme larvaire. Cette caractéristique est rare chez les amphibiens, mais peut par exemple être retrouvée chez les protées européens (Proteus anguinus).

Les adultes atteignent 20-30cm. Ils ont un régime alimentaire carnivore.

Conditions de garde en captivité :
– Les axolotls ont besoin d’une eau froide à tempérée (10-20°C), et peuvent mourir lors d’élévation incontrôlée de la température de l’eau.
– La filtration ne doit pas produire de courant.
– Pas de substrat ou substrat sableux.
– Eau de bonne qualité.
– Cachettes.

Alimentation :
Les axolotls sont carnivores. Ils peuvent manger des petits poissons ou des invertébrés. Les aliments considérés comme équilibrés incluent :
– Granulés mous pour salmonidés.
– Vers de terre, larves de chironomes et autres insectes variés.
– Petits poissons : attention à l’introduction de parasites.
– Artémie.

Exemples de pathologie :
– Corps étranger digestif.
– Parasites externes : les mêmes que ceux affectant les poissons.
– Hyperthermie.
– Stress branchial.
– Intoxication à l’ammoniac, aux nitrites.
– Trauma.
– Sepsis.

Vous cherchez un vétérinaire pour axolotls ? vous pouvez me contacter ici.

Publié dans Amphibiens, Vétérinaire